AURG

La smart city et ses zones d’ombre

25 septembre 2019Numérique

(Les Echos) – La smart city fait craindre à de plus en plus d’acteurs de la société civile une mise sous surveillance totale de l’espace urbain. Le risque existe, sauf à ce que chaque citoyen, propriétaire de ses données, puisse choisir individuellement la manière dont elles peuvent ou non être exploitées.

Source : La smart city et ses zones d’ombre | Les Echos

Tous les mercredis, recevez « L’Agence veille pour vous »,
l’actualité hebdomadaire du blog de veille