AURG

Chercheurs de futurs

Low-tech et territoires, une synergie prometteuse

(41e Rencontre) – Entre 2020 et 2040, la question du sens du progrès a revigoré le débat politique et social. Le goût pour le consumérisme et la croyance en un progrès technologique qui apporterait immanquablement à l’humanité bonheur et solutions à ses grands problèmes se sont dissipés, et ont laissé voir un horizon nouveau.

Source : Balades Sonores | Ep 8 I Low-tech et territoires, une synergie prometteuse | Ausha

Territoire zéro carbone en 2040, un défi commun

(41e Rencontre) – En 2040, tous les secteurs d’activités (industrie, services, loisirs, secteurs primaires…) ont diminué leur impact écologique grâce au développement des réflexions à l’échelle des bassins de vie et d’une économie de la fonctionnalité et de l’usage. Les habitants, formés dès leur plus jeune âge, vivent naturellement et spontanément cette sobriété dans leur vie quotidienne. Les politiques publiques locales de planification poursuivent également le même principe, en proposant une « ville courtes distances» ayant fortement réduit les besoins de déplacements motorisés.

Source : Balades Sonores | Ep 7 I Territoire zéro carbone en 2040, un défi commun | Ausha

Vers un monde numérique inclusif en 2040

(41e Rencontre) – Entre 2020 et 2040 l’évolution du monde digital a été marqué par des oppositions, des débats politiques et économiques, entre des visions technicistes, mondialisées, libérales, dirigées ou régulées et des approches de frugalité, basées sur le local. Ces modèles se sont à la fois développés en parallèle mais aussi hybridés pour créer le monde digial de 2040.

Source : Balades Sonores | Ep 6 I Vers un monde numérique inclusif en 2040 | Ausha

Habiter le monde de l’Anthropocène

(PUCA)- Conférence prononcée, dans une version initiale, lors du colloque sur les complémentarités territoriales, « Pour des métropoles résilientes. Métropoles en transitions cherchent trajectoires territoriales », qui s’est tenu les 21 et 22 janvier 2021.
Ces deux journées ont permis des échanges sur la mise en place d’un nouveau récit métropolitain grâce aux transitions, et à la définition de nouvelles figures des métropoles.

Source : Habiter le monde de l’Anthropocène – PUCA

Anthropocène Alpin, quel avenir pour nos montagnes

(Collectif Item) – « Anthropocène Alpin » est une recherche esthétique et documentaire réalisée par le photographe Etienne Maury dans les Alpes françaises. Cette région aux écosystèmes fragiles et aux activités humaines variées, largement dépendantes de leur environnement, est en première ligne du changement climatique.

Source : Anthropocène Alpin — Collectif item

La France productive en 2040

(41e Rencontre) – Le défi d’une France productive à l’horizon 2040 devra nécessairement passer par la prise en compte de l’ensemble des transitions écologiques (économies d’énergie, productions décarbonées, économie circulaire et sociale…) et le développement d’une nouvelle forme de compétitivité qui ne pourra plus se baser uniquement sur les prix.

A ces enjeux d’offre, les entreprises industrielles devront également s’adapter aux évolutions de la demande, en proposant des produits répondant aux attentes des consommateurs finaux ; le respect de l’environnement, la fabrication plus locale et la responsabilité sociale accrue des entreprises devenant assurément en 2040 des critères de décision qui « comptent » davantage dans le processus d’achat.

Si cette mue de l’appareil industriel, de son activité de production et de fabrication constitue une représentation désirable pour l’avenir, elle ne peut pour autant s’envisager sans perdre de vue que ces activités resteront soumises à la concurrence extérieure. François Rivoal nous présente l’entreprise industrielle de 2040 sous ses multiples facettes : territoriale, sociale, produit, environnementale et concurrentielle pour une immersion dans un tissu productif Français résilient et collaboratif.

Source : Balades Sonores | Ep 5 I La France productive en 2040 | Ausha

Les Fabriques Prospectives : accompagner les territoires dans les transitions

(ANTC) – Les Fabriques Prospectives sont une des offres de service de l’Agence nationale de la cohésion des territoires. Elles permettent à des territoires d’être accompagnés, individuellement et collectivement, afin de travailler sur une transition (écologique, démographique, économique…) d’intérêt national et territorial.

Source : Les Fabriques Prospectives : accompagner les territoires dans les transitions | Agence nationale de la cohésion des territoires

Les scénarios 2030-2050

(Ademe) – Quelles actions faut-il mener en matière d’énergie, de ressources, de production, de modes de vie… pour que la France atteigne la neutralité carbone en 2050 ? L’ADEME a entamé un travail collaboratif pour élaborer des scénarios prospectifs à horizon 2050.

Lancé en 2019 dans la lignée des « Visions ADEME 2030-2050 », le projet doit aboutir à l’automne 2021. L’ADEME se positionne comme force de proposition à travers une expertise interne large (des sols au système électrique, en passant par l’industrie, les bâtiments ou encore la mobilité) et l’animation de réseaux externes, dans un débat où sont présents de multiples acteurs.

Source : Les scénarios 2030-2050 – Ademe

La fin de l’artificialisation en 2040

(41e Rencontre) – Quatre problématiques ont émergées, « avec ces nouvelles restrictions foncières » :

– Comment limiter le prix du foncier et rendre le logement abordable et agréable à vivre

– Quel nouveau modèle économique pour les entreprises? – Quel nouveau modèle agricole, rémunérateur pour la profession ?

– Quelles opportunités pour restaurer la biodiversité et renforcer les services rendus par la nature ?

Derrière la question de la zéro artificialisation des sols se cache la question de la préservation de la biodiversité. Dans un espace saturé de construction, les centres urbains se remodèlent, les espaces ruraux sont réinvestis par des habitants nomades qui viennent en ville grâce à des moyens de transports décarbonés.

Source : Balades Sonores | Ep 4 I La fin de l’artificialisation en 2040 | Ausha

Note d’analyse #6 – Aménager le territoire de l’après

(PUCA) – Cette note, qui vise à recenser les arguments et controverses, offre un éclairage renouvelé sur les approches en faveur d’un modèle plus équilibré entre les métropoles et le reste du territoire. En un mot, la crise sanitaire interroge notre capacité à penser collectivement un autre projet spatial et politique.

Source : Note d’analyse #6 – Aménager le territoire de l’après – février 2021 – PUCA

Tous les mercredis, recevez « L’Agence veille pour vous »,
l’actualité hebdomadaire du blog de veille