AURG

Futurs

La fin de l’artificialisation en 2040

(41e Rencontre) – Quatre problématiques ont émergées, « avec ces nouvelles restrictions foncières » :

– Comment limiter le prix du foncier et rendre le logement abordable et agréable à vivre

– Quel nouveau modèle économique pour les entreprises? – Quel nouveau modèle agricole, rémunérateur pour la profession ?

– Quelles opportunités pour restaurer la biodiversité et renforcer les services rendus par la nature ?

Derrière la question de la zéro artificialisation des sols se cache la question de la préservation de la biodiversité. Dans un espace saturé de construction, les centres urbains se remodèlent, les espaces ruraux sont réinvestis par des habitants nomades qui viennent en ville grâce à des moyens de transports décarbonés.

Source : Balades Sonores | Ep 4 I La fin de l’artificialisation en 2040 | Ausha

Note d’analyse #6 – Aménager le territoire de l’après

(PUCA) – Cette note, qui vise à recenser les arguments et controverses, offre un éclairage renouvelé sur les approches en faveur d’un modèle plus équilibré entre les métropoles et le reste du territoire. En un mot, la crise sanitaire interroge notre capacité à penser collectivement un autre projet spatial et politique.

Source : Note d’analyse #6 – Aménager le territoire de l’après – février 2021 – PUCA

Nos vies (im)mobiles en 2040

(41e Rencontre) – Le cycle urbain, ouvert dans la seconde moitié du XXe siècle, s’est largement appuyé sur une promesse de liberté autour de l’automobile, son énergie peu chère, et des infrastructures rapides (autoroutes, TGV, …).

Mais cette étape se termine brutalement par une crise climatique et sur le désenchantement de la voiture (coût, temps perdu…). Parallèlement, les impératifs relatifs à la décarbonation de la société et à la rationalisation de la consommation d’espace se multiplient et se traduisent désormais dans les objectifs et textes de lois : ZAN, stratégie bas carbone…
Dans ce contexte, trois nouvelles utopies semblent devoir se substituer à la mobilité généralisée : l’ubiquité digitale ; le localisme et la démobilité.

Le localisme, la décroissance et la limitation de la consommation de ressources finies apparaissent comme les conditions nécessaires pour répondre aux enjeux climatiques. Ces utopies se traduisent par exemple dans le « flygskam », la priorité à la consommation locale, la baisse des vitesses et la notion de ville de proximité. D’apparence contradictoires, ces deux utopies concourent à privilégier une baisse de la mobilité, ou à tout le moins des distances, et une nouvelle organisation des espaces, que ce soit par la diminution des effets de métropolisation ou un nouveau partage de l’espace public.

Source : Balades Sonores | Ep 3 I Nos vies (im)mobiles en 2040 | Ausha

Nos commerces en 2040

(41e rencontre) – Entre circuit courts, e-commerce, recherche du bas prix, à quoi ressemblera mon commerce ?

Entre 2020 et 2040 de nouvelles trajectoires se dessinnent dans la relation des consommateurs aux commerces et à leurs capacités à créer du lien sur les territoires.

Dans un contexte où les inégalités de pouvoir d’achat croissent, où les modes de vie et de travail sont bouleversés, où les consommateurs sont de plus en plus exigeants sur la qualité et la provenance des produits, l’enjeu consistant à permettre à tous de consommer facilement des biens et des services de qualité à un coût maîtrisé (locaux, écologiquement responsables …) est la priorité. La prise de conscience de la nécessité d’assurer une transition écologique, de limiter la consommation des ressources et l’artificialisation des espaces doit également amener à réfléchir à l’allongement du cycle de vie des produits, de leurs usages et aux réemplois des biens et des structures. L’ensemble de ces problématiques amène à repenser la gouvernance autour de l’urbanisme commercial, à accompagner les acteurs, à réinventer les métiers et à imaginer un nouveau modèle pour 2040.

Source : Balades Sonores | Ep 2 I Nos commerces en 2040 | Ausha

Vers une « nouvelle ère » post-Covid-19 pour l’urbanisme

(Futura-sciences) – Connu pour son architecture faite de forêts verticales, l’architecte et urbaniste italien, Stefano Boeri, prédit une « nouvelle ère », plus écologique et sans énergies fossiles, après la pandémie de coronavirus. Il lance une série de propositions pour que son pays, durement touché par la pandémie, réinvestisse la campagne et ses villages abandonnés.

Source : Vers une « nouvelle ère » post-Covid-19 pour l’urbanisme

Balades Sonores – Explorons nos futurs (heureux)

(Adeupa) – À l’occasion de leur 41e Rencontre, les agences d’urbanisme se sont mobilisées autour de cet exercice de prospective ambitieux « Explorons nos futurs (heureux) ». À partir de Janvier 2021, vous pourrez retrouver tous les 15 jours un nouveau podcast explorant une thématique traitée par les 12 ateliers des agences d’urbanisme.

Source : Balades Sonores | Ausha

L’autre demain ?

(AUAT) – La crise du COVID19 a conduit les membres de l’AUAT à lancer une démarche de réflexion stratégique, à la fois d’expertise et de prospective, pour mieux comprendre les phénomènes à l’œuvre, mesurer leurs impacts, identifier les possibles, co-construire des alternatives. Demain sera-t-il vraiment différent d’hier ? À travers quelles transitions ? Les moyens d’observation, d’analyse, d’expertise et de prospective de l’agence sont donc à même d’être mobilisés pour accompagner ses membres. F

Source : L’autre demain ? – AUAT

La révolution anthropocène : une invitation à refaire territoire

(Revue Sur-Mesure) – À l’occasion de la sortie d’un ouvrage mêlant photos de terrain et prospective territoriale, Stéphane Cordobes nous invite à répondre à cette question : comment « faire territoire » dans le monde anthropocène ? En inscrivant ses réflexions dans le temps long ainsi que dans une recherche de terrain, incarnée et sensible, cet article met en lumière les conditions d’habiter notre ère.

Source : Revue Sur-Mesure | La révolution anthropocène : une invitation à refaire territoire

Tous les mercredis, recevez « L’Agence veille pour vous »,
l’actualité hebdomadaire du blog de veille