AURG

Érosion de la biodiversité et pandémies : le pire est à venir

29 octobre 2020Crise sanitaire, Environnement et biodiversité

(Actu environnement) – Les conclusions de l’atelier organisé en juin dernier par le Giec de la biodiversité sur les liens entre dégradation de la nature et pandémies sont inquiétantes. Révélées ce jeudi 29 octobre, elles montrent que les futures pandémies seront plus fréquentes, se propageront plus rapidement, impacteront davantage l’économie mondiale et feront plus de victimes que l’actuelle pandémie de Covid-19.

Source : Actu-Environnement

Tous les mercredis, recevez « L’Agence veille pour vous »,
l’actualité hebdomadaire du blog de veille