AURG

L’immobilier public d’après-crise : moins de mètres carrés, plus de convivialité ?

1 juillet 2021Habitat et foncier

(Banque des territoires) – Avec la crise sanitaire et l’accélération du télétravail qui en a découlé, c’est tout l’immobilier tertiaire qui est bouleversé. Occupant près de 100 millions de mètres carrés, l’État passe actuellement la vitesse supérieure pour « réinventer son immobilier », en favorisant une approche fondée sur les usages et les besoins des agents et des usagers, la flexibilité, des espaces « différenciés et adaptés » avec une attention particulière sur les usages collectifs. Un rapport diffusé ce 22 juin révèle les grandes orientations privilégiées.

Source : L’immobilier public d’après-crise : moins de mètres carrés, plus de convivialité ?

Tous les mercredis, recevez « L’Agence veille pour vous »,
l’actualité hebdomadaire du blog de veille