AURG

Climat et énergie

Quelques actions dans les six domaines du label Cit’ergie : ville de Grenoble

(ADEME) – La ville de Grenoble vous informe des actions réalisées dans les six domaines du label Cit’ergie à savoir : développement territorial, patrimoine de la collectivité, approvisionnement en énergie, eau et assainissement, mobilité, organisation interne et communication et coopération.

Source : Quelques actions dans les six domaines du label Cit’ergie : ville de Grenoble – ADEME

Transition énergétique, lutte contre la pollution : les travaux pratiques de rentrée de Ségolène Royal

(Localtis.info) – Lors de sa conférence de presse de rentrée, le 6 septembre, Ségolène Royal a fait le point sur la mise en œuvre de la loi sur la transition énergétique. Elle a notamment annoncé de nouveaux appels d’offres pour les énergies renouvelables et les territoires à énergie positive. Parmi les mesures de lutte contre la pollution, elle a aussi proposé d’accompagner les collectivités pour anticiper l’interdiction des produits phytosanitaires dans les espaces publics au 1er janvier 2017.

Source : Transition énergétique, lutte contre la pollution : les travaux pratiques de rentrée de Ségolène Royal

Face à la canicule, en ville, les arbres sont la meilleure parade

(Reporterre.net) – Le réchauffement climatique multiplie les épisodes caniculaires, encore accentués en ville par la présence d’îlots de chaleur. De nombreuses municipalités cherchent les moyens d’atténuer ce phénomène. Durant la canicule de l’été 2003, en banlieue parisienne les températures flirtaient en journée avec les 40 °C. Dans certaines rues de Paris, il faisait jusqu’à 8 °C de plus. Un phénomène que l’on appelle « îlot de chaleur ». Cette différence de température est provoquée par l’accumulation de chaleur dans les (…)

Source : Face à la canicule, en ville, les arbres sont la meilleure parade

Comment concevoir des continuités écologiques en milieu urbain ?

(Sciences Eaux & Territoires, la revue d’Irstea) – Les espaces de nature en ville sont porteurs de l’amélioration de la qualité de vie en milieu urbain. En 2014, la ville de Strasbourg a initié un projet d’identification et de construction d’un tissu naturel urbain mettant en connexion les espaces de nature existants à l’aide de graphes paysagers fondés sur le cheminement d’un animal. À travers la présentation de cette démarche originale, cet article nous démontre comment la modélisation de réseaux écologiques s’avère être un outil de diagnostic efficace pour comprendre les enjeux de la connectivité ainsi qu’un outil de prospective pour orienter sur le long terme les politiques d’aménagement du territoire.

Source : Comment concevoir des continuités écologiques en milieu urbain ? | Sciences Eaux & Territoires, la revue d’Irstea

Qualité de vie dans la grande région grenobloise : un espace favorisé mais hétérogène

(Insee – Françoise Pichavant et Anne-Lise Benard, Agence d’urbanisme de la région grenobloise ) – L’étude des différentes dimensions de la qualité de vie dans la grande région grenobloise fait apparaître une grande diversité de profils de territoires. La proximité de la ville centre, Grenoble, et la présence de pôles de services facilitant le quotidien des habitants constituent un élément fort de la qualité de vie. Cependant, les trois quarts de la population habitent dans un espace offrant un cadre plus rural. Plusieurs territoires à la périphérie du centre urbain permettent de combiner ces attentes tout en conservant une bonne accessibilité aux équipements. Les territoires les plus favorisés socio-économiquement sont situés en périphérie immédiate des centres urbains

Source : www.insee.fr

 

Des territoires mieux armés pour lutter contre le réchauffement

(La Gazette) – Alors que la Conférence sur le climat touche à sa fin, la Gazette se penche sur les outils à disposition des collectivités locales pour contribuer à la lutte contre le réchauffement climatique. Le plan climat-air-énergie territorial est un outil taillé pour que les collectivités s’approprient les grands objectifs internationaux et préparent leur adaptation. Avec la loi de transition énergétique, ces derniers devront désormais couvrir de nouvelles thématiques comme la qualité de l’air. Ils devront aussi voir plus loin que le patrimoine et les compétences de la collectivité. Tout un programme.

Source : www.lagazettedescommunes.com

 

Les enjeux de la transition énergétique pour les collectivités locales

(Le Courrier des Maires) – Avec 80 % de la population, 70 % de la consommation d’énergie finale et plus de 60 % des déplacements en voiture, la transition écologique, une priorité nationale, ne peut se mettre en place sans les villes. C’est là que se jouent les questions de mobilité, de maîtrise de l’énergie, de rénovation énergétique, de consommation de l’espace, de gestion des déchets… Comment les collectivités s’engagent-elles ? Quelles sont leurs réalisations ? Où en sont les grands débats ? Un dossier pour répondre à ces questions.

Source : www.courrierdesmaires.fr

 

De la vulnérabilité à la précarité énergétique, fragilisation des ménages isérois ?

(AURG – Département de l’Isère) – La hausse croissante du coût des énergies, conjuguée à la crise économique, contribue à fragiliser une partie de la population, qui n’est pas toujours identifiée par l’action sociale. Les conséquences sont fortes, tant pour les ménages que pour la collectivité, qui voit croître les demandes d’aides et multiplie les dispositifs. En France, la prise de conscience d’une précarité liée à l’énergie, désormais traduite dans la loi, date de la fin des années 2000.

Quelle est la situation chez nous en Isère ? Quels sont les ménages les plus vulnérables et où vivent-ils ? Comment prévenir et agir ?
Directement interpellé dans ses missions, le Département de l’Isère a demandé à l’Agence d’urbanisme de la région grenobloise de lui fournir des éclairages.

Source : www.aurg.org

Un guide pour intégrer les trames vertes et bleues aux documents d’urbanismes franciliens

(Actu-Environnement) -L’agence régionale pour la nature et la biodiversité d’Ile-de-France, Natureparif a publié un guide destiné aux élus locaux pour intégrer les continuités écologiques à leurs documents d’urbanisme. Ces dernières, également appelées trames vertes et bleues, ont été identifiées dans le schéma régional de cohérence écologique (SRCE) de la région, adopté en octobre 2013.

Source : www.actu-environnement.com

 

Tous les mercredis, recevez « L’Agence veille pour vous »,
l’actualité hebdomadaire du blog de veille