AURG

Environnement et biodiversité

L’écologie politique contre les métropoles ? 

(La vie des idées) – Depuis quelques années, les critiques des grandes villes se font plus vives, notamment du côté de l’écologie politique. Mais est-il vraiment envisageable de quitter les métropoles et de faire sécession d’avec l’ordre urbain qu’elles incarnent ? Les critiques de la métropolisation sont vives, et variées, à gauche comme à droite. Cet article se penche sur la critique venue des mouvements écologiques de gauche.

Source : L’écologie politique contre les métropoles ? – La Vie des idées

La France face aux neuf limites planétaires

(MET) – Cette publication propose un éclairage sur le cadre conceptuel des neuf limites planétaires tel qu’il a été défini en 2015 (Steffen et al.). Dans cette optique, elle s’attache à répondre aux questions suivantes : qu’est-ce que les limites planétaires ? comment ce concept est-il né ? quelles problématiques environnementales recouvre-t-il ? parmi ces neuf limites, lesquelles sont d’ores et déjà franchies ou risquent de l’être à défaut d’actions au niveau mondial ? quelles politiques sont mises en œuvre en France pour éviter le franchissement de ces limites ? que peuvent apporter les limites planétaires aux États, aux territoires et aux entreprises, face aux enjeux écologiques mondiaux ? comment peut-on les utiliser en France ?

Source : La France face aux neuf limites planétaires | Données et études statistiques

La ville de demain peut être celle d’aujourd’hui

(Usbek & Ricca) – Pourquoi attendre demain pour construire une ville adaptée aux enjeux environnementaux quand beaucoup des solutions dont nous avons besoin sont déjà là et n’attendent qu’à être mises en place ? C’est la question posée par Bertrand Piccard, fondateur de la Fondation Solar Impulse, à travers l’exposition sur « la ville de demain » qui démarre ce mercredi 20 septembre à la Cité des Sciences à Paris.

Source : Usbek & Rica – La ville de demain peut être celle d’aujourd’hui

Sandra Lavorel, une écologue au sommet

(Journal CNRS) – Sandra Lavorel vient de décrocher la médaille d’or du CNRS pour ses travaux pionniers en écologie fonctionnelle.  Son obsession : le fonctionnement des écosystèmes et des services qu’ils sont susceptibles de rendre aux sociétés humaines. Son terrain de jeu favori : les Alpes, où elle mime les effets du réchauffement climatique sur les prairies d’altitude.

Source : Sandra Lavorel, une écologue au sommet | CNRS Le journal

Raréfaction de l’eau : « Nous n’avons toujours pas compris l’ampleur du défi qui nous attend », alerte l’hydrologue Charlène Descollonges

(Novethic) – Une France à sec. Alors que plus des deux tiers des nappes phréatiques du pays sont sous les normales de saison, la question du partage de l’eau est devenue un sujet hautement politique. Pour Novethic, Charlène Descollonges, ingénieure hydrologue et auteure de « L’eau : Fake or not ? »*, revient sur notre rapport à ce bien commun, souvent mal géré, et pourtant vital aux êtres vivants.

Source : Raréfaction de l’eau : « Nous n’avons toujours pas compris l’ampleur du défi qui nous attend », alerte l’hydrologue Charlène Descollonges

Christian Piel : « Il faut une ville qui remette à l’honneur ses sols »

(Urbanisme) – Direc­teur de l’agence Urban­wa­ter, bureau d’études en hydro­lo­gie urbaine, appliquée à l’urbanisme et au pay­sage, Chris­tian Piel évoque son riche par­cours, ain­si que les évolutions actuelles en matière de ges­tion, trai­te­ment et réemploi de l’eau dans la ville.

Source : Christian Piel : « Il faut une ville qui remette à l’honneur ses sols » – Urbanisme

Alexandre Monnin : «Il faudra renoncer à certaines choses pour maintenir l’habitabilité de la planète» 

(Horizons publics) – Alexandre Monnin est philosophe et enseigne la « redirection écologique », discipline qu’il a cocréée, à l’ESC Clermont Business School. Cofondateur avec Diego Landivar du laboratoire de recherche en sciences sociales Origens Media Lab, il vient de publier Politiser le renoncement (Divergences, 160 pages), son deuxième ouvrage qui prolonge son plaidoyer en faveur de la «redirection écologique», dont Horizons publics a consacré un hors-série au printemps 2021.

Source : Alexandre Monnin : «Il faudra renoncer à certaines choses pour maintenir l’habitabilité de la planète» – Horizonspublics.fr

«Quand le climat et la société font leur révolution, la culture ne doit pas s’abriter ou rester muette, mais au contraire nous inspirer» 

(vert.eco) – Si le secteur culturel ne peut pas s’extraire d’une transition écologique nécessaire pour préserver de bonnes conditions de vie sur Terre, l’écologie a aussi besoin de la culture pour «susciter l’envie et le désir», soutiennent les auteur·ices de cette tribune.

Source : «Quand le climat et la société font leur révolution, la culture ne doit pas s’abriter ou rester muette, mais au contraire nous inspirer» – vert.eco

Les éditions : L’eau de pluie, une amie qui refait surface

(Cerema) – Le Cerema publie l’Essentiel « L’eau de pluie, une amie qui refait surface », qui aborde la question de l’infiltration des eaux pluviales dans le cadre d’une gestion à la parcelle et les leviers d’action pour les acteurs des territoires. Cyril Pajot, chargé d’études Gestion de l’eau et des Milieux Aquatiques et co-rédacteur du document, répond à 3 questions sur la gestion des eaux pluviales afin de favoriser son infiltration au plus près de là où elle tombe.

Source : Les éditions : L’eau de pluie, une amie qui refait surface | Cerema

Tous les mercredis, recevez « L’Agence veille pour vous »,
l’actualité hebdomadaire du blog de veille