AURG

ZAN

Zéro artificialisation nette : l’AMF et Régions de France demandent un report des délais fixés par la loi Climat

(Banque des territoires) – L’Association des maires de France (AMF) et Régions de France ont demandé ce 12 novembre « un report urgent » de l’échéance de février 2022 inscrite dans la loi Climat et Résilience pour décliner les objectifs de division par deux de l’artificialisation des sols en dix ans dans les schémas de cohérence territoriale (Scot). Les deux associations d’élus souhaitent que ce report des délais puisse être examiné dans le cadre du projet de loi 3DS lors de son prochain examen à l’Assemblée nationale.

Source : Zéro artificialisation nette : l’AMF et Régions de France demandent un report des délais fixés par la loi Climat

« Bye-bye les friches ! » Densifier la ville sur les friches, une panacée ?

(Métropolitiques) – Densifier les friches, une panacée pour promouvoir la ville compacte ? Le collectif Inter-Friches interroge les différents modes de régulation des friches et les formes d’action publique qu’elles suscitent en France, en Belgique et en Suisse.

Source : « Bye-bye les friches ! » Densifier la ville sur les friches, une panacée (…) – Métropolitiques

Réimplanter de l’activité économique sur des friches urbaines : quels sont les acteurs impliqués ?

(Fnau) – L’objectif de zéro artificialisation nette (ZAN) ainsi que le maintien d’une offre foncière et immobilière pour les entreprises dans les territoires reconfigurent l’aménagement économique. Certaines friches urbaines offrent une occasion privilégiée de redévelopper les activités économiques, et notamment productives. Par son fort niveau de complexité, la reconquête des friches urbaines nécessite de mobiliser un écosystème d’acteurs en pleine évolution.

Source : Réimplanter de l’activité économique sur des friches urbaines : quels sont les acteurs impliqués ? – Fnau

Un gisement de plus de 2.700 friches répertorié en Île-de-France

(Banque des territoires) – L’Institut Paris Région a présenté ce 27 octobre les premiers résultats de son Observatoire des friches franciliennes, un outil inédit qu’il a conçu à la demande de la région. En améliorant la connaissance du gisement foncier, il doit contribuer à l’objectif de cette dernière d’aller vers le « zéro artificialisation nette » dans le cadre de la révision de son schéma directeur (Sdrif) dont la procédure sera lancée en novembre prochain. Couplé à une plateforme en cours d’élaboration, l’Observatoire pourra aussi servir d’outil d’aide à la décision pour les collectivités souhaitant trouver de nouveaux usages pour ces sites délaissés.

Source : Un gisement de plus de 2.700 friches répertorié en Île-de-France

Limiter l’artificialisation des sols pour éviter une dette écologique se chiffrant en dizaines de milliards d’euros

(The Conversation) – Si l’aménagement du territoire n’évolue pas, les coûts de renaturation des sols, prévue par la loi Climat et résilience, pourraient atteindre entre 154 et 632 milliards dans la prochaine décennie.

Source : Limiter l’artificialisation des sols pour éviter une dette écologique se chiffrant en dizaines de milliards d’euros

Lutte contre l’artificialisation des sols : une circulaire marque une première étape dans la territorialisation des objectifs

(Banque des territoires) – Pour atteindre les objectifs de sobriété foncière fixés par la loi Climat et Résilience, une circulaire – rendue publique ce 20 octobre – invite les préfets à mobiliser et renforcer toute la panoplie des outils contractuels et de planification locale.

Source : Lutte contre l’artificialisation des sols : une circulaire marque une première étape dans la territorialisation des objectifs

Climat et résilience : atteindre le ZAN en 2050

(Maire-Info) –  Publiée le 24 août au Journal officiel, la loi Climat et résilience comprend de nombreuses dispositions intéressant les collectivités territoriales. Maire info poursuit sa série dédiée au décryptage des mesures essentielles pour le bloc communal. Épisode 5 : l’artificialisation des sols.

Source : Climat et résilience : atteindre le ZAN en 2050 | Maire-Info, quotidien d’information destiné aux élus locaux

La friche, le nouvel eldorado des élus bâtisseurs

(La Gazette des Communes) – À l’heure de la sobriété foncière, de la fabrique de la ville sur la ville, les terrains à bâtir vont se réduire comme peau de chagrin. Pour autant, il faudra continuer de construire, notamment des logements sociaux et des équipements publics. Mais où ? Là où les lieux vacants attendent une seconde vie, notamment dans les friches, qu’elles soient industrielles, urbaines ou commerciales. Le succès du fonds friches lancé dans le cadre du plan de relance montre à quel point les élus sont prêts à jouer le jeu, à partir du moment où l’État assure le portage financier des projets. Si les obstacles existent, notamment en matière de dépollution, le recyclage des friches devient un des moyens les plus sûrs d’utiliser le foncier disponible.

Source : La friche, le nouvel eldorado des élus bâtisseurs

Transition écologique : les métropoles ont pris de l’avance dans l’aménagement du territoire

(Libération) – Avec la loi climat résilience, qui donne une suite législative aux propositions de la convention citoyenne pour le climat, le gouvernement et le Parlement ont posé une nouvelle pierre dans le jardin national de la lutte contre le changement climatique et pour la protection de la nature. Elle porte haut les couleurs d’une nouvelle économie de la sobriété (zéro artificialisation/zéro émission polluante/zéro carbone…), un véritable changement de paradigme dans l’aménagement du territoire.

Source : Transition écologique : les métropoles ont pris de l’avance dans l’aménagement du territoire – Libération

L’artificialisation des sols, au cœur des enjeux urbains actuels

(Urban Chronicles) – En Europe, et partout où a lieu l’étalement urbain, l’artificialisation des sols augmente. Elle se traduit par l’imperméabilisation partielle ou totale des sols naturels, agricoles ou forestiers transformés par des opération d’aménagement. Ce phénomène sert à développer les activités urbaines telles que l’habitat (qui représente 42% des terres artificialisées), les transports, les infrastructures, les commerces, les terrains de sport, les espaces verts artificiels…

Source : L’artificialisation des sols, au cœur des enjeux urbains actuels – Urban Chronicles

Tous les mercredis, recevez « L’Agence veille pour vous »,
l’actualité hebdomadaire du blog de veille