AURG

Habitat et foncier

Modes d’habiter et sensibilités environnementales émergentes : quels enjeux pour la qualité de vie ?

(Open édition) –

Editorial
Catherine Roche
Modes d’habiter et sensibilités environnementales émergentes : quels enjeux pour la qualité de vie ?
Sandrine Depeau, Élisabeth Guillou et Hélène Melin
Camille Robert-Boeuf et Julien Essers
 
Darysleida Sosa Valdez
 
Amandine Junot et Jean-Philippe Praene
 
Nicole Roux et Camille Noûs
 
Dorothée Marchand, Émeline Bailly, Aimée Casal et Pierre Dias
Impact of urban and digital transitions on places representation
Alexis Alamel et Catalina Santana Bucio
Points de de vue
Perspectives
Thibault Daudigeos et Fiona Ottaviani
 

Source : Vol. 12, n°2 | Novembre 2021 Modes d’habiter et sensibilités environnementales émergentes : quels enjeux pour la qualité de vie ?

Thierry Repentin : « Je récuse complètement l’idée que les maires ne veulent plus construire de logements »

(Banque des territoires) – A l’approche du congrès des maires et à l’heure où l’on parle beaucoup du rôle des élus dans la nécessaire relance de la construction de logements – ainsi que dans la difficile conciliation de cet impératif avec l’objectif de « zéro artificialisation » –, Thierry Repentin, maire de Chambéry, président de la commission d’application de l’article 55 de la loi SRU, ancien ministre, ancien président de l’USH et co-président du groupe de travail logement de l’AMF, revient pour Localtis sur cette actualité. Sans oublier l’enjeu de la rénovation énergétique, sachant que Thierry Repentin est aussi président de l’Anah.

Source : Thierry Repentin : « Je récuse complètement l’idée que les maires ne veulent plus construire de logements »

« Habiter la France de demain » : Emmanuelle Wargon présente les premières pistes

(Banque des territoires) – Concluant la démarche « Habiter la France de demain », la ministre en charge du logement a affirmé vouloir « gagner la bataille culturelle, sortir du rêve pavillonnaire, redorer l’image du collectif ». Des axes de travail sont par ailleurs évoqués concernant la qualité (bientôt un Nutriscore du logement ?), les entrées de ville, la contractualisation avec les élus sur la production de logements, les coûts de construction, le foncier, le logement évolutif (vers un MaPrimeAdapt’), la transformation de bureaux… Un AMI est lancé à l’attention des maîtrises d’ouvrages.

Source : « Habiter la France de demain » : Emmanuelle Wargon présente les premières pistes

Transformer des fermes en logements « sociaux et paysans »

(UrbaNews) – L’association « ReNouveau paysan » s’inscrit dans cette logique du changement avec pour objectif : la réhabilitation et la transformation de vieilles fermes en « logements sociaux paysans » afin de faciliter l’installation agricole et la relocalisation de l’alimentation.

Source : Transformer des fermes en logements « sociaux et paysans » – UrbaNews

La « ville de demain » : vers une « déspécialisation » des bâtiments pour s’adapter aux nouveaux modes de vie ?

(Banque des territoires) – La crise du Covid-19 est venue accélérer les changements en cours dans les modes de vie et de travail, avec l’essor du télétravail, des espaces partagés… Lors de la quatrième table-ronde « Travailler, se déplacer, consommer, habiter », organisée le 21 septembre 2021 dans le cadre de la réflexion « Habiter la France de demain », sociologues, architectes, acteurs du bâtiment, partenaires publics et privés, ont esquissé les évolutions nécessaires pour s’adapter à ces mutations profondes.

Source : La « ville de demain » : vers une « déspécialisation » des bâtiments pour s’adapter aux nouveaux modes de vie ?

Le rapport Girometti-Leclercq pose les bases d’un futur référentiel de la qualité du logement

(Banque des territoires) – Laurent Girometti, directeur général d’Epamarne, et François Leclercq, architecte-urbaniste, ont rendu à Emmanuelle Wargon les résultats de la mission qui leur avait été confiée en vue d’élaborer le nouveau référentiel du « logement de qualité ». Ou comment « améliorer la qualité d’usage des logements construits pour mieux répondre aux besoins de leurs occupants et retrouver le désir d’habiter en ville ». L’un des critères mis en avant est la modularité des logements.

Source : Le rapport Girometti-Leclercq pose les bases d’un futur référentiel de la qualité du logement

Tous les mercredis, recevez « L’Agence veille pour vous »,
l’actualité hebdomadaire du blog de veille