AURG

Jeunesse

« Jeunes des bourgs » et « jeunes des tours » piégés dans un même ascenseur social grippé

(Courriers de maires) – Plusieurs études et sondages récents pointent les difficultés d’orientation, entre autres embûches sur le chemin de l’accès à l’emploi, rencontrées par toute une partie des jeunes Français. Coût des études et des frais annexes trop élevé, manque de projection dans l’avenir, mobilités entravées par la concentration urbaine de l’enseignement supérieur : les freins culturels comme financiers sont aujourd’hui connus, et partagés aussi bien par les jeunes issus de milieux modestes habitant les quartiers Politique de la ville comme ceux ayant grandi dans des villages ruraux. Si une grande partie de la réponse appartient à l’État, les collectivités ont aussi leur rôle à jouer pour changer la donne.

Source : « Jeunes des bourgs » et « jeunes des tours » piégés dans un même ascenseur social grippé

Place aux jeunes

(Vie publique) – Ce dossier de Cahiers français se propose de scruter la situation actuelle de la jeunesse en s’attachant à dépasser les représentations convenues et les stéréotypes. Il vise également à faire le point sur les politiques menées en direction de la jeunesse pour sa formation, son insertion dans le monde du travail et la résorption des inégalités dont cette jeunesse pâtît souvent. Il apparaît nécessaire de comprendre les évolutions d’une classe d’âge qui semble s’allonger à mesure qu’augmente l’espérance de vie. Quelle place occupe aujourd’hui cette jeunesse dans la société ? Quels sont les aspirations et ses préoccupations au-delà de la question du réchauffement climatique ? Comment favoriser son insertion dans le monde adulte et en particulier dans le monde du travail ?

Source : Place aux jeunes | vie-publique.fr

Les chiffres clés de la jeunesse 2023

(INJEP) – Avec cette édition des chiffres-clés de la jeunesse 2023, l’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire, qui porte le service statistique ministériel chargé de la jeunesse, de la vie associative et des sports, rend accessible un ensemble d’indicateurs de référence sur les questions de jeunesse. Ce recueil est le fruit d’une collaboration avec les services statistiques ministériels, l’INSEE et les organismes publics producteurs de données sur la jeunesse. Il propose aux acteurs de jeunesse et au grand public de mieux connaître les spécificités des 15-29 ans en mobilisant les dernières données disponibles dans des domaines aussi variés que la démographie, l’éducation, l’emploi, l’engagement et la participation, les loisirs, le sport, la culture, la justice, ou encore la santé.

Source : INJEP

Dégradation de la condition physique des jeunes et risques pour leur santé 

(Futuribles) – Le collectif Pour une France en forme, créé en 2019 par un groupe de médecins dans le but d’alerter sur l’augmentation de la sédentarité et la diminution de l’activité physique chez les jeunes, vient de sortir une étude sur les capacités physiques des jeunes.

Source : Dégradation de la condition physique des jeunes et risques pour leur santé – Futuribles

Les jeunes quittent plus souvent les communes rurales

(Insee Flash Auvergne-Rhône-Alpes) – Les habitants des communes rurales d’Auvergne Rhône-Alpes déménagent principalement pour poursuivre leurs études ou occuper un premier emploi. La majorité reste dans la région, voire dans le même département, et rejoint les pôles urbains. Les autres s’installent souvent dans une région ou un département limitrophe. Ces partants sont plutôt jeunes, vivent plus souvent seuls et sont plus diplômés. Les personnes qui se réinstallent dans une commune rurale hors Auvergne-Rhône-Alpes forment plus souvent des familles avec enfants et sont moins souvent sans activité professionnelle.

Source : Les jeunes quittent plus souvent les communes rurales – Insee Flash Auvergne-Rhône-Alpes – 130

Evenement « Politiques de jeunesse(s) » 

(Cese) – La plupart des institutions à l’initiative des politiques publiques rencontre une réelle difficulté à considérer « le jeune » comme un citoyen à part entière participant à la vie en société. En privilégiant une approche en silos s’appuyant sur des statuts tels que « enfant », « étudiant », « futur travailleur », les institutions ne permettent pas un traitement transversal des questions de jeunesses.

Source : Evenement « Politiques de jeunesse(s) » | Le Conseil économique social et environnemental

Salomé Saqué

(Spotify) – Elle pose qu’elle n’est pas LA représentante de la jeunesse, mais elle parle des enjeux que rencontrent les jeunes mieux que personne : la journaliste Salomé Saqué est dans La Poudre.

Autrice du tout récent “Sois jeune et tais toi”, réponse à ceux qui critiquent la jeunesse (), elle expose au micro de Lauren Bastide la disqualification quasi systématique dont sont victimes les jeunes et leur parole () et la nécessité que les plus âgé•es ouvrent les yeux sur l’urgence écologique (), dont les conséquences toucheront principalement leurs enfants et petits-enfants (). Salomé Saqué dénonce l’absence de la jeunesse dans les médias (), principalement tenus par une parole conservatrice dans les émissions du secteur privé ().

Elle qui tient un journal quotidiennement depuis ses 7 ans () raconte son parcours professionnel passé par la couverture du mouvement Podemos en Espagne (), des études de droit () et aujourd’hui des formats nourris sur des sujets “d’utilité publique” pour Blast, France 5 et France info (). Elle qui a grandi au milieu des rivières en Ardèche () a longtemps étudié le théâtre et le jeu (). Salomé Saqué dénonce les remarques sur son physique (), elle qui, comme toute femme dans l’espace public, est souvent ramenée à ce qu’elle porte plutôt qu’à ce qu’elle dit ().

La Poudre est une émission produite par Lauren Bastide, diffusée en exclusivité sur Spotify.

Source : Épisode 136 – Salomé Saqué – La Poudre | Podcast on Spotify

« Au fil des générations, il y a une perte de savoir sur l’état de la nature »

(Usbek & Rica) – Pourquoi considérons-nous l’environnement qui nous entoure comme une norme, un point de référence ? Faut-il lutter contre ce phénomène d’amnésie environnementale ? Et si oui, comment ? Nous avons posé ces questions à Aurélia Desplain, anthropologue rattachée au Muséum national d’Histoire naturelle, à l’occasion du Turfu Festival, auquel elle participe cette année et dont Usbek & Rica est partenaire.

Source : Usbek & Rica – « Au fil des générations, il y a une perte de savoir sur l’état de la nature »

Tous les mercredis, recevez « L’Agence veille pour vous »,
l’actualité hebdomadaire du blog de veille