AURG

ZAN

Climat et résilience : atteindre le ZAN en 2050

(Maire-Info) –  Publiée le 24 août au Journal officiel, la loi Climat et résilience comprend de nombreuses dispositions intéressant les collectivités territoriales. Maire info poursuit sa série dédiée au décryptage des mesures essentielles pour le bloc communal. Épisode 5 : l’artificialisation des sols.

Source : Climat et résilience : atteindre le ZAN en 2050 | Maire-Info, quotidien d’information destiné aux élus locaux

La friche, le nouvel eldorado des élus bâtisseurs

(La Gazette des Communes) – À l’heure de la sobriété foncière, de la fabrique de la ville sur la ville, les terrains à bâtir vont se réduire comme peau de chagrin. Pour autant, il faudra continuer de construire, notamment des logements sociaux et des équipements publics. Mais où ? Là où les lieux vacants attendent une seconde vie, notamment dans les friches, qu’elles soient industrielles, urbaines ou commerciales. Le succès du fonds friches lancé dans le cadre du plan de relance montre à quel point les élus sont prêts à jouer le jeu, à partir du moment où l’État assure le portage financier des projets. Si les obstacles existent, notamment en matière de dépollution, le recyclage des friches devient un des moyens les plus sûrs d’utiliser le foncier disponible.

Source : La friche, le nouvel eldorado des élus bâtisseurs

Transition écologique : les métropoles ont pris de l’avance dans l’aménagement du territoire

(Libération) – Avec la loi climat résilience, qui donne une suite législative aux propositions de la convention citoyenne pour le climat, le gouvernement et le Parlement ont posé une nouvelle pierre dans le jardin national de la lutte contre le changement climatique et pour la protection de la nature. Elle porte haut les couleurs d’une nouvelle économie de la sobriété (zéro artificialisation/zéro émission polluante/zéro carbone…), un véritable changement de paradigme dans l’aménagement du territoire.

Source : Transition écologique : les métropoles ont pris de l’avance dans l’aménagement du territoire – Libération

L’artificialisation des sols, au cœur des enjeux urbains actuels

(Urban Chronicles) – En Europe, et partout où a lieu l’étalement urbain, l’artificialisation des sols augmente. Elle se traduit par l’imperméabilisation partielle ou totale des sols naturels, agricoles ou forestiers transformés par des opération d’aménagement. Ce phénomène sert à développer les activités urbaines telles que l’habitat (qui représente 42% des terres artificialisées), les transports, les infrastructures, les commerces, les terrains de sport, les espaces verts artificiels…

Source : L’artificialisation des sols, au cœur des enjeux urbains actuels – Urban Chronicles

Guide pratique pour limiter l’artificialisation des sols

(https://artificialisation.biodiversitetousvivants.fr) – La gestion économe de l’espace est un objectif poursuivi depuis de nombreuses décennies mais il peut parfois être perçu comme une contrainte et non comme un  atout. Ce guide se veut un retour d’expériences innovantes qui illustrent les bonnes pratiques en matière de gestion économe de l’espace, tout en préservant une qualité de vie certaine.

Ce guide à visée opérationnelle est constitué de fiches pédagogiques sur des thèmes très variés. Il ne s’agit pas d’un ouvrage juridique, mais d’une boîte à outils pour les élus comme les techniciens ou professionnels, voire les citoyens intéressés par ces sujets.

Source : Guide pratique pour limiter l’artificialisation des sols | Portail de l’artificialisation

Objectif ZAN – Le blog de Bouygues Construction

(Bouygues Construction) – 23 000 hectares : c’est la superficie moyenne annuelle d’espaces naturels, agricoles ou forestiers réaffectés à l’urbanisation en France ces dernières années, l’équivalent de 2,2 fois la superficie de Paris, de 33 000 terrains de football ou de 19 millions de places de parkings. Un chiffre qui fait de la France l’un des pires élèves européens en matière de sobriété foncière.

Source : Objectif ZAN – Le blog de Bouygues Construction – Shared innovation

De quoi le ZAN (zéro artificialisation nette) est-il le nom ?

(fonciers-en-debat.com) – Le zéro artificialisation nette (ou ZAN) suscite des débats très intenses. La définition de l’artificialisation est l’objet de nombreuses discussions, notamment autour de la place qu’il convient de donner à la biodiversité ou à l’imperméabilisation des sols. Découvrez ici l’article d’Éric Charmes.

Source : De quoi le ZAN (zéro artificialisation nette) est-il le nom ? – Fonciers en débat

Zéro artificialisation nette : la Fédération nationale des Scot et l’Unam proposent un simulateur aux élus

(Banque des territoires) – La Fédération nationale des Scot et l’Union nationale des aménageurs (Unam) viennent de mettre en ligne un simulateur permettant aux élus de mesurer les conséquences concrètes de la première étape du dispositif visant le « zéro artificialisation nette » en cours d’adoption au Parlement dans le cadre du projet de loi Climat et Résilience.

Source : Zéro artificialisation nette : la Fédération nationale des Scot et l’Unam proposent un simulateur aux élus

Zéro artificialisation nette : la Fédération nationale des Scot et l’Unam proposent un simulateur aux élus

(Banque des territoires) – La Fédération nationale des Scot et l’Union nationale des aménageurs (Unam) viennent de mettre en ligne un simulateur permettant aux élus de mesurer les conséquences concrètes de la première étape du dispositif visant le « zéro artificialisation nette » en cours d’adoption au Parlement dans le cadre du projet de loi Climat et Résilience. D’après l’outil, l’objectif intermédiaire de division par deux du rythme d’artificialisation serait inatteignable pour un grand nombre de territoires, les plus dynamiques.

Source : Zéro artificialisation nette : la Fédération nationale des Scot et l’Unam proposent un simulateur aux élus

« Zéro Artificialisation Nette » : des questions écologiques se posent

(arb-idf.fr) – Le « zéro artificialisation nette » est un horizon proposé pour endiguer l’artificialisation des sols et le déclin du vivant. Issu du plan Biodiversité du gouvernement lancé en 2018, son impact écologique est pourtant très relatif. Un regard d’écologues sur ce concept et sa traduction opérationnelle soulève en effet de nombreuses questions. Le respect de certains principes doit être assuré à toutes les échelles de l’aménagement pour qu’il trouve sa pertinence et son efficacité écologique. Cet article complète les réflexions actuelles menées par l’Institut Paris Région sur le ZAN à travers son cycle d’ateliers.

Source : « Zéro Artificialisation Nette » : des questions écologiques se posent

Tous les mercredis, recevez « L’Agence veille pour vous »,
l’actualité hebdomadaire du blog de veille